2e du niveau intermédiaire (B2.2)

Le blog du groupe de B2.2 de français de l'EOI de Murcie (2018-2019).

21 février 2011

Histoire du court-métrage en 5 minutes


Alors que se profile déjà le 50e numéro de CinéMarianne 2, la rubrique vous propose cette semaine une vidéo un peu spéciale, qui relève du défi : raconter l'histoire du court métrage en images en seulement 5 minutes! Ce montage simplement appelé « 30 courts métrages en 5 min » a été concocté par le critique de cinéma Luc Lagier. Il y raconte de manière chronologique et thématique son histoire du court, "une histoire du cinéma parallèle, faite de films un peu différents, un peu secrets, qui n'excèdent pas une heure", en s'arrêtant sur quelques uns des chefs d'oeuvres du genre. Parmi eux, Essai d'ouverture de Luc Moullet montré dans cette rubrique et bien d'autres, réalisés par les maitres du genre (Bill Plympton, Alain Cavalier, Laurent Achard...). Source: http://www.marianne2.fr/Une-histoire-du-court_a202937.html

Posté par carmenvera à 11:52 - Cinéma. - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2011

Bande annonce du film "La fracture" (2010)

Drame français, réalisé par Alain Tasma , avec Anaïs Demoustier, Samy Seghir, Leïla Bekhti, etc.Durée : 01h55min Année de production : 2010

Synopsis : Anna Doblinsky, jeune professeur d’histoire géographie, fait sa première rentrée au collège Pierre-de-Ronsard à Certigny, une commune de Seine Saint-Denis. On l'a beaucoup mise en garde – poste difficile, quartier sensible. Tout de même, c'est dur. La violence ordinaire du verbe et des gestes, le désespoir de ceux qui, savent leur avenir bouché... Parmi ses éléves, il y en a un qu'elle remarque. Plus mûr, plus doué, plus délicat que les autres : Lakdar. Son rêve, c'est de faire de la bande dessinée. Il a du talent, il a été encouragé par un pro... Mais il lui est arrivé une tuile : une chute accidentelle, un plâtre trop serré aux urgences, résultat sa main droite reste inerte. Il ne s'en fait pas trop, il pense qu'on va l'opérer et qu'il pourra de nouveau dessiner. Mais un médecin plus courageux que les autres lui avoue la vérité : c'est définitif, il est infirme. La descente aux enfers de Lakdar commence là. Son rêve est brisé, la seule chance qu'il avait de s'en sortir anéantie. Anna, bouleversée, essaye de l'aider. La tante Zora aussi. Elles font ce qu'elles peuvent mais elles n'ont guère que de bonnes paroles à lui offrir et les bonnes paroles, Lakdar n'en veut plus. Il n'a plus rien, et quand on n'a plus rien il reste la violence.

 

Posté par carmenvera à 17:35 - Cinéma. - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2011

Les visiteurs



Posté par carmenvera à 12:50 - Cinéma. - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les visiteurs 2

Posté par carmenvera à 12:45 - Cinéma. - Commentaires [0] - Permalien [#]

les visiteurs en Amérique

Posté par carmenvera à 12:44 - Cinéma. - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2011

Playlist à partir du film "La tête en friche", de Jean Becker.

Posté par carmenvera à 12:51 - Cinéma. - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2010

Quais de Seine, un court-métrage de Paris, je t'aime.


Quais de Seine
Cargado por videosfle. - Vídeos sociales y ecológicos.

Posté par carmenvera à 21:04 - Cinéma. - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2010

Petite histoire du cinéma français

le cinéma français en classe de fle




Histoire du cinéma français des origines jusqu'en 2003. Diaporama créé par Carmen Vera Pérez en 2003. Il s'est vu décerner un prix par la Consejería de Educación de Castilla-La Mancha, lors du I concurso de experiencias didácticas que utilicen como soporte las Tecnologías de la Información y la Comunicación en décembre 2003.
Je l'avais publié il y a quelque temps sur Slideshare, mais cette plateforme ne respecte pas les animations. Le problème sur authorstream c'est qu'il y a des films sur le diaporama, et ici vous voyez des trous blancs. Si vous préférez regarder le diaporama sans animations, mais sans trous, vous pouvez le visionner sur slideshare en cliquant ici.

Posté par carmenvera à 12:22 - Cinéma. - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2010

Cyrano de Bergerac, bande annonce.



Cyrano, soldat et grand orateur, est amoureux de la belle Roxane, mais se sent laid à cause de son long nez. Lorsqu'il apprend l'idylle d'un jeune soldat et de la dame, il aide bien malgré lui le prétendant dans sa conquête. En effet, Roxane aime le beau verbe, et ce n'est pas le fort du jeune militaire. Cyrano va donc prendre les choses en main, quitte à perdre lui-même la petite chance qu'il avait.

Posté par carmenvera à 22:29 - Cinéma. - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cyrano de Bergerac: la tirade du nez.

LE VICOMTE

Vous.... vous avez un nez... heu... un nez... très grand.

CYRANO, gravement
Très.

LE VICOMTE, riant
Ha !

CYRANO, imperturbable
C'est tout ?...

LE VICOMTE
Mais...

CYRANO
Ah ! non ! c'est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire... Oh ! Dieu !... bien des choses en somme...
En variant le ton, - par exemple, tenez
Agressif : « Moi, monsieur, si j' un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l' ! »
Amical : « Mais il doit tremper dans votre tasse
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
Descriptif : « C'est un roc !... c'est un pic !... c'est un cap !
Que dis-je, c'est un cap ?... C'est une péninsule ! »
Curieux : « De quoi sert cette oblongue capsule ?
D'écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
Gracieux : « Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
Truculent : « Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu'un voisin ne au feu de cheminée ? »
Prévenant : « Gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »
Tendre : « Faites-lui faire un petit parasol
De peur que sa couleur au soleil ne se ! »
Pédant : « L'animal seul, monsieur, qu'Aristophane
Appelle Hippocampéléphantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d'os ! »
[...]
Dramatique : « C'est la Mer Rouge quand il ! »
Admiratif : « Pour un parfumeur, quelle enseigne ! »
Lyrique : « Est-ce une conque ? Êtes-vous un triton ? »
Naïf : « Ce monument, quand le visite-t-on ? »
[...]
Militaire : « Pointez contre cavalerie ! »
Pratique : « Voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »
Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
« Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
A détruit l'harmonie ! Il en rougit, le traître ! »

Voilà ce qu'à peu près, mon cher, vous m'
Si vous un peu de lettres et d'esprit
Mais d'esprit, ô le plus lamentable des êtres,
Vous n'en jamais un atome, et de lettres
Vous n'avez que les trois qui forment le mot : sot !

Source: Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, 1897.

Site du film: cliquez ici.

http://platea.pntic.mec.es/~cvera/cine/cinema/cyrano.htm

Posté par carmenvera à 22:23 - Cinéma. - Commentaires [0] - Permalien [#]